Flûte

7 Rue des Vignes
10340 Avirey-Lingey
France

03 25 29 36 04

SUIVEZ-NOUS !

DE LA VIGNE AU PRESSOIR

Nous cultivons nos vignes dans le respect de la nature et de l’environnement.
Les deux principaux cépages de la Champagne, Pinot Noir et Chardonnay, nous permettent d’élaborer des cuvées harmonieuses, aux saveurs et arômes subtils.

Parmi les travaux de la vigne, la taille est l’acte fondateur, car c’est d’elle, de sa précision, de son intelligence que dépendra la qualité de la vendange.
Elle induit la vigueur, la fertilité, la maturité de la vigne.
Elle conditionne son développement et son épanouissement.
C’est la première opération après les vendanges.
Elle commence un mois plus tard, dès la chute des feuilles, s’arrête de mi-décembre à mi-janvier, afin de respecter le repos hivernal de la plante.
Elle reprendra jusqu’à mi avril.

Le liage a lieu dans la foulée de la taille. Il consiste à passer les sarments baguettes de part et d’autre du fil de support, puis à les attacher avec un petit fil de fer protégé de papier.
C’est une opération qui requiert précision et rapidité.

Le relevage. Fin mai, les rameaux poussent jusqu’à atteindre 50 cm.
A ce moment là, il est nécessaire de les relever et de les maintenir dans cette position verticale au moyen de fils releveurs situés à environ 30 cm au dessus des fils de support.
La position verticale de la végétation donne son architecture à la vigne.
Elle permet par ailleurs le passage des hommes.
C’est une opération difficile car les rameaux ne sont pas tous de la même longueur et certains ne sont pas verticaux.

Le palissage, qui a lieu en juin, consiste à séparer les rameaux entre eux et à les maintenir dans leur ordonnancement par des fils et des agrafes.
Il permet d’éviter que les feuilles ne soient tassées les unes sur les autres, afin qu’elles captent le maximum de soleil et bénéficient d’une bonne aération, leur évitant la pourriture.
C’est une opération fondamentale pour la vigne champenoise, car sa forte densité de plantation génère une importante surface foliaire qui nécessite d’être étalée sur toute la longueur entre deux pieds et toute la hauteur.
L’opération est totalement manuelle et très longue.

Le rognage est une « taille d’été ».
Il commence fin juin-début juillet, avant ou après la floraison et dure jusqu’aux vendanges. On peut parler de rognages, puisque l’opération se fait en 2 passages minimum et jusqu’à 4.
Opération indispensable en Champagne, le rognage évite la prédominance de la végétation sur la fructification.

Le travail se poursuit jusqu’à la vendange.
Le vin de Champagne est fait exclusivement à partir de la pulpe du raisin.
Il est donc essentiel qu’à la vendange, on ne prélève que les grappes saines. Jusqu’à présent, seule la main de l’homme a été capable de faire une telle sélection.
Pour que la maturité soit idéale au moment des vendanges, les dates de celles-ci sont déterminées parcelle par parcelle, et à partir des observations et des prélèvement de raisins effectué pour suivre la maturation.